Alain Rauwel

Alain Rauwel, docteur en histoire, enseigne à l'Université de Dijon et à l'École des Hautes études en Sciences sociales. Il est co-rédacteur en chef d'Art critique.

Dessins allemands au Petit Palais

Le moment néo-classique, dont Goethe est l’une des figures les plus marquantes, constitue un temps privilégié pour les arts du dessin. En même temps, pour limitée que soit sa durée, ce moment est complexe et multiforme. De ce double constat la collection graphique de Weimar donne une brillante et séduisante illustration. Un ample choix de […]

1815 – 1848 : Paris entre effervescence et historicisme

Le Petit Palais est un des lieux de Paris où l’on est le plus sûr de trouver des expositions denses et mûrement pensées, à l’image du Baroque des Lumières de 2017. On prend donc en confiance le chemin de Paris romantique – et au bout du compte avec raison. Il faut néanmoins dépasser une irritation […]

Goethe l’universel

Alain Badiou, wagnérien paradoxal, défend l’idée selon laquelle l’aspiration de l’Allemagne à l’universel ne peut passer que par son art ; si tel est le cas, Goethe est bien placé pour incarner cette universalité. De son vivant déjà, il représentait pour une bonne part du monde lettré comme une statue vivante de la sagesse – […]

Matera, au coeur d’une autre Renaissance

Matera, au coeur de la Basilicate, au plein sud de l’Italie, a reçu le titre envié de capitale européenne de la culture pour 2019. La cité méridionale a profité de l’aubaine pour proposer un programme aussi riche que séduisant, dont l’un des fleurons est une ambitieuse exposition tenue cet été dans l’emblématique Palais Lanfranchi. 226 […]

Un musée renouvelé pour Dijon

Après un long, très long chantier, le Musée des Beaux-Arts de Dijon, l’un des plus riches d’Europe, vient de rouvrir ses portes. « Un musée métamorphosé », affirme la campagne de promotion : c’est exact. Le visiteur familier de l’ancien circuit peine un peu à se retrouver dans un bâtiment entièrement restructuré par le studio Lion et […]

Marine Giangregorio : silence et sensualité du monde

C’est un lieu ouvert, dans une rue vivante du IXe arrondissement. Des enfants passent en sortant de l’école. Au mur, les photographies de Marine Giangregorio. Mais pas seulement des images : des textes aussi, de la main de la photographe, au double sens qu’elle en est l’auteur (à l’exception d’une belle citation de Derrida) et […]

À Naples, III : avec Canova

Comme en témoignait déjà la belle exposition du Louvre L’Antiquité rêvée, il y a presque dix ans, le néo-classique est à la mode, et nul ne songe à s’en plaindre. La frénésie et la brutalité qui scellent trop de nos journées ont besoin de contrepoints où les yeux puissent trouver leur joie dans la contemplation […]