Orianne Castel

Orianne Castel est doctorante en philosophie à l’Université Paris 8 Vincennes et à l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne. Également artiste, elle est représentée par la galerie Massimo De Luca à Venise et la galerie Analix Forever à Genève. Elle est co-rédactrice en chef d’Art Critique.

L’abstraction liquéfiée

La galeriste Maria Lund jouerait-elle de son positionnement atypique sur la scène artistique parisienne ? « Migrations », le titre de sa nouvelle exposition visible jusqu’au 11 janvier, pourrait le laisser penser. Comme une provocation, ce mot, dont l’époque contemporaine ne peut entendre que l’écho politique et social, est ici choisi pour évoquer un procédé propre au champ […]

Willem de Kooning, l’inclassable

« Le style est une supercherie. J’ai toujours pensé que les Grecs se cachaient derrière leurs colonnes.» Ces quelques mots de Willem de Kooning résument à eux seuls la position de l’artiste qui, au sein d’une époque pourtant polarisée, n’a jamais voulu trancher définitivement entre abstraction et figuration, considérant que l’important ne réside pas dans […]

Robert Motherwell, une œuvre en perpétuel mouvement

« Tout peintre intelligent porte l’ensemble de la culture picturale moderne dans sa tête : c’est son véritable sujet, et tout ce qu’il peint est à la fois un hommage et une critique, et tout ce qu’il dit est une glose.» Cette phrase de Robert Motherwell témoigne de sa position en tant qu’artiste américain au lendemain de […]

La critique selon Clement Greenberg

Grand défenseur des œuvres de Willem De Kooning, Mark Rothko ou Barnett Newman dans la démarche desquels il voit l’aboutissement d’un usage autoréférentiel de la peinture et pour lesquelles il invente le terme de Colorfield Painting, Clement Greenberg est aussi l’un des premiers commentateurs à mesurer l’apport pictural d’un artiste de l’Action Painting comme Jackson […]

Parler d’art avec Jérémy Gobé

Jérémy Gobé est un artiste d’une trentaine d’années qui est passé par l’Ecole Nationale d’Art et de Design de Nancy puis par l’Ecole Nationale Supérieure des Arts Décoratifs de Paris. Il est reconnu dans le milieu artistique depuis plusieurs années (il a notamment été finaliste du prix Icart et lauréat du prix Bullukian en 2011) […]

Betty Parsons, poursuivre l’aventure américaine après l’essoufflement de l’expressionnisme abstrait

L’expressionnisme abstrait aura décidément pu compter sur les femmes pour se développer, se diffuser et finalement s’imposer comme le premier mouvement artistique américain internationalement reconnu. Après le départ de New-York en 1947 de Peggy Guggenheim, première galeriste à avoir montré les jeunes artistes américains dans son espace intitulé Art of This Century, c’est la galeriste […]

La peinture de Clyfford Still, entre deux courants de l’expressionnisme abstrait ?

« Lorsque j’expose un tableau je voudrais qu’il dise “Me voici ; voici ma présence, mon sentiment, moi-même. Me voici debout, implacable, fier, vivant, nu, sans peur. “ »* Cette phrase extraite de la correspondance privée de Clyfford Still rappelle à bien des égards la posture volontaire de Willem de Kooning que le critique d’art […]