Décès du collectionneur d’art Eli Broad

Décès du collectionneur d’art Eli Broad
Copyright Kevork Djansezian / Reuters
Personnalités  -   Collectionneurs

C’était l’un des plus grands collectionneurs d’art contemporain. Eli Broad nous a quittés le 30 avril dernier, à Los Angeles, à l’âge de 87 ans, d’une longue maladie. Avec une fortune estimée à près de sept milliards de dollars, il était un homme d’affaires émérite dans l’univers de l’immobilier résidentiel (il était fondateur du promoteur Kaufman & Borad et gérant des services SunAmerica consacrés à la gestion d’épargnes-retraites) et s’épanouissait surtout en tant que philanthrope et collectionneur d’art. Il en avait d’ailleurs fait son temps plein depuis 1999. C’est à lui que l’on doit notamment l’éclosion culturelle du centre de Los Angeles. Le Broad, musée qui porte son nom, y est d’ailleurs installé depuis 2015, ainsi qu’une bibliothèque de prêt d’oeuvres d’art. Il avait déjà fondé le MOCA, musée d’art contemporain de Los Angeles en 1979 et il avait également donné son nom à une aile du LACMA, le Los Angeles County Museum of Art en 2008.

Le Broad, quant à lui, situé en face du MOCA, expose quant à lui, quelques 2 000 peintures, sculptures, illustrations ou photographies qu’il avait collectionnées, issues de 200 artistes. On y retrouve ainsi de grands noms tels que Jean-Michel Basquiat et Jeff Jkoons, mais aussi Andy Warhol, Cindy Sherman ou encore Robert Rauschenberg. Une véritable institution qui a participé au renouveau de ce quartier de la Cité des Anges lui conférant une aura internationale en matière d’art contemporain. En 2003, la collection d’Eli Broad était estimée à 500 millions de dollars. Une collection dont il acceptait de faire des prêts grâce à la Broad Art Foundation, créée en 1984 et dont l’objet était de permettre au plus grand nombre de pouvoir découvrir ces œuvres lors d’expositions.