La plus grande toile bientôt vendue aux enchères

La plus grande toile bientôt vendue aux enchères
Sacha Jafri sur une partie de son "Journey of Humanity". Copyright DR
Marché

Les chiffres sont impressionnants : sept mois de réalisation, 18 à 20 heures de travail par jour, 300 couches de peinture appliquées, 5 000 litres de peinture, 1 000 pinceaux, 140 pays qui ont contribué (des enfants ont envoyé à l’artiste des œuvres qu’il a intégrées à l’ensemble) et surtout, une superficie totale de 1 980 mètres carrés (l’équivalent de deux terrains de football). Rien que ça. Ce n’est pas pour rien que Journey of Humanity du britannique Sacha Jafri, achevée en septembre 2020, a été homologuée par le Livre des Records comme étant la plus grande toile jamais réalisée au monde. Une œuvre née de l’émotion que l’artiste a ressentie, lors de l’épidémie de Coronavirus. Mais ce n’est pas tout : car Sacha Jafri souhaite désormais la mettre aux enchères et ainsi reverser la somme reçue à différentes œuvres caritatives qui viennent en aide aux enfants des pays pauvres.

Mais comment réaliser une telle opération qui risque également de figurer dans le Livre des Records ? En subdivisant la toile en 70 lots différents, encadrés et qui seraient ainsi mis en vente à flux tendu entre 2021 et 2023. Certains d’entre eux ont déjà été exposés sur les murs de l’hôtel Atlantis de Dubaï, où l’artiste a travaillé à son œuvre colossale pendant son confinement. En tout, Sacha Jafri espère récolter près de 30 millions de dollars. Les premiers lots vont être mis en vente prochainement à Dubaï et donneront le la pour les enchères futures de cette toile monumentale, colorée et dont le record n’est pas près d’être battu…