Yayoi Kusama devient un robot pour Louis Vuitton

Yayoi Kusama devient un robot pour Louis Vuitton
Copyright Communication Louis Vuitton
Personnalités  -   Artistes

L’artiste japonaise Yayoi Kusama a beau avoir 93 ans et vivre recluse de son plein gré dans un hôpital psychiatrique depuis près de 46 ans, elle continue de créer tous les jours et de faire parler d’elle, à travers des avatars diffusant à sa place ses fameux petits pois colorés. Dernier en date, le robot animatronique au sein de la vitrine du magasin Louis Vuitton de la place Vendôme. Un automate pour le moins impressionnant, qui distribue sourires et grimaces aux visiteurs. Une animation originale et marquante, qui inaugure la seconde collaboration entre la marque de luxe et l’artiste nippone, plus de dix ans après la première. Ce nouveau partenariat a notamment permis la conception de la collection Creating Infinity, avec plus de 450 pièces en édition limitée, estampillées Louis Vuitton et revisitées par Kusama. Cette « nouvelle collection revisite des créations iconiques de la maison aux couleurs de l’artiste. Une ode à l’art, l’audace et l’artisanat » précise ainsi la communication de la grande maison de maroquinerie et de parfum.

Mais Kusama n’est pas seulement représentée place Vendôme. Son automate géant est également décliné sur la boutique Vuitton de la Cinquième Avenue de New York et chez Harrods à Londres. Quant à celle des Champs-Elysées qui attire chaque jour plusieurs centaines de touristes, c’est une sculpture monumentale et gonflable à l’effigie de l’artiste en perruque rouge, qui a été installée sur la façade, donnant l’impression aux badauds qu’elle sort de l’établissement pour le maculer de ses pois jaunes, rouges et bleus. Yaoyo Kusama n’a jamais fini de nous surprendre.