L’Espace de l’Art Concret fête ses 30 ans

L’Espace de l’Art Concret fête ses 30 ans
OEuvre de Sandra Lorenzi © droits réservés
À voir

Le succès se poursuit pour l’Espace de l’Art Concret situé en plein cœur des oliviers et des pins de Mouans-Sartoux qui célèbre cette année ses 30 ans d’existence, en proposant toute une série d’événements pour marquer l’occasion. Au programme, des découvertes, des échanges et des surprises pour le public, avec une programmation haute en couleurs, à l’image de ce lieu atypique. La fête commencera le 25 avril avec une présentation du bilan iconographique et graphique du lieu, avec une sélection de photos officielles et confidentielles qui retracent toute l’histoire de l’Espace, avec un hommage tout particulier qui sera rendu à sa créatrice, Sybil Albers-Barrier, récemment décédée. En parallèle, à la même date et jusqu’au 4 avril 2021, le lieu ouvrira ses salles pour la collection Lambert qui se tiendra dans les salles de donation Albers-Honegger, pour un jeu de regard des 700 œuvres d’une part et 556 de l’autre, qui se répondront.

Jusqu’au 31 mai, le public peut découvrir une exposition consacrée à l’artiste espagnol Francisco Sobrino dans la Galerie du château. Une exposition conçue comme un parcours rétrospectif de son travail dans les années 1960, portées sur la perception et le mouvement, ainsi que l’utilisation des couleurs primaires et complémentaires. A partir du 21 juin et jusqu’au 8 novembre, l’exposition Géométries de l’Invisible permettra de traiter d’une thématique peu abordée dans l’art contemporain occident, à savoir le rôle des cultures de l’Invisible dans la création artistique, à travers la géométrie et l’abstraction. Du 21 juin au 31 août, se tiendra un focus sur la collection de l’Atelier Arcay, créé en 1951 par le peintre et sérigraphe Wilfredo Arcay, avec toute une sélection d’œuvres jusqu’à nos jours. Enfin, du 19 septembre au 8 novembre, on pourra découvrir une exposition consacrée à l’artiste suisse et graphiste Warja Lavater, disparue en 2007. Des moments forts en perspective. On n’a pas tous les jours 30 ans !

Facebook Comments