Dernières semaines pour l’exposition « Humans » par l’Institut Bernard Magrez

Dernières semaines pour l’exposition « Humans » par l’Institut Bernard Magrez
À voir

Jusqu’au 16 février, l’institut culturel Bernard Magrez de Bordeaux propose, au sein du Château Labottière et du Pavillon de la Boétie, une exposition étonnante, Humans, consacrée à l’art contemporain chinois, avec la participation de onze des artistes les plus importants de leur génération. Une exposition portant sur une thématique bien précise, la représentation du corps et de l’individu, au cœur de l’évolution de la société chinoise. Le public peut ainsi admirer une cinquantaine d’œuvres, entre photographies, sculptures et peintures, imaginaire traditionnel ou au contraire totalement révolutionnaire par rapport à l’imagerie ancestrale de la culture chinoise, telle qu’on la connaît dans nos contrées.

Parmi les artistes représentés, les Gao Brothers, dont les photographies présentent des fourmilières humaines techniques, avec des personnages en porcelaine signés Luo Fahui. On retrouve également Liu Yaming et sa fresque monumentale de 15 mètres de long ou les installations photographiques de Gao Bo qui s’intéressent aux rapports des humains avec la mort. Liu Bolin est venu avec des autoportraits où il s’amalgame totalement dans des paysages qui symbolisent la société actuelle, gangrénée par l’industrie et la consommation à outrance. Li Wei traite dans ses œuvres de la violence au sein de la société chinoise, tandis que Cang Xin décide de montrer un environnement plus serein. Ru Xiafoan de son côté propose des œuvres à l’esthétique totalement surréaliste (mais aussi poétique) avec des visages composés de fleurs, l’inverse de Zhu Fadong qui lui montre que l’individu est totalement fondu dans la Chine industrielle et n’existe presque plus.

Facebook Comments