Balzac vu par Eduardo Arroyo

Balzac vu par Eduardo Arroyo
"Balzac 1850", par Eduardo Arroyo, 2014. Huile sur toile. Collection particulière.
À voir

Depuis octobre dernier, la Maison de Balzac a rouvert ses portes au public, lui permettant de la retrouver accessible à tous les publics, avec une nouvelle salle d’ouverte (la cuisine) et offrant régulièrement des expositions temporaires. Après celle consacrée au caricaturiste Grandville, voici La Comédie humaine, Balzac par Eduardo Arroyo, visible entre le 6 février et le 10 mai prochains. L’occasion de voir l’œuvre du célèbre écrivain (ainsi que lui-même) réinterprétée par l’artiste espagnol Eduardo Arroyo, disparu en 2018 et qui, en 2014, avait décidé de puiser dans ses souvenirs des livres de Balzac pour en faire sa propre vision, tout en y mêlant sa propre mémoire.

Le public pourra découvrir une trentaine de ses peintures, collages et dessins qui ainsi mis à la suite, peuvent représenter une sorte d’autobiographie de l’écrivain, puisque Arroyo y décline les personnages emblématiques de La Comédie humaine, des portraits de Balzac sur différentes époques, ainsi que des illustrations des différents endroits où vécut l’écrivain. Une première version de cette exposition fut présentée en 2015 à Madrid, tandis que l’artiste peintre continuait de se concentrer sur l’œuvre pléthorique de Balzac afin de l’étoffer. Un projet qui ne verra malheureusement pas complètement le jour, suite à sa disparition soudaine. Il n’en reste pas moins que ces peintures et dessins sont la première représentation d’ampleur des livres de Balzac à ce jour et montrent à quel point ils sont restés contemporains et modernes à la fois dans leur contenu et leur conception. Balzac n’aurait rien envié à ces œuvres désormais présentées au public, dans l’un des lieux où il vécut.

Facebook Comments