Le marché de l’art est florissant en France

Le marché de l’art est florissant en France
"Le Parc des Princes" de Nicolas de Staël (1955).
Marché

Si dans le reste du monde, le marché de l’art affiche des chiffres moins retentissants cette année (comme celui de la place new-yorkaise en récession de 45%), tout va pour le mieux dans le meilleur des mondes en France. Le marché de l’art français a en effet grimpé par rapport à 2018, avec 38% de ventes supplémentaires de lots écoulés à plus d’un million d’euros. A eux seuls, ils représentent 347,5 millions d’euros de ventes, soit 52% de plus que l’an dernier à la même période. 124 lots sont ainsi partis à plus d’un million d’euros, au sein des 19 maisons d’enchères qui les ont vendues. Et c’est l’art contemporain qui a obtenu la plupart des faveurs des collectionneurs, avec 41% des lots millionnaires vendus, représentant 10% de ventes supplémentaires dans ce secteur par rapport à 2018. Et parmi les enchères les plus spectaculaires, le tableau Le Parc des Princes de Nicolas de Staël, vendu pour 20 millions d’euros chez Christie’s. Une maison qui fait un bon de 9,5% par rapport à l’an dernier avec 256,7 millions de ventes, juste derrière Sotheby’s, en progression de 41% avec 354,4 millions de ventes.

L’art ancien représente quant à lui 21% de ces enchères plébiscitées, grâce surtout au tableau Le Christ moqué de Cimabue vendu pour 24,2 millions d’euros, tandis que l’art moderne chute à 6% (soit une baisse de 13%). Les voitures de collection ont par contre attiré grand nombre d’acheteurs avec 45 millions d’euros d’enchères (contre 30 millions l’an dernier). Outre Sotheby’s et Christie’s qui ont comme chaque année remporté la mise, il est à signaler la montée en puissance d’autres maisons, telles que Artcurial, 3e (+4%), Aguttes qui est 4e et augmente ses ventes de 30% et Million 5e avec 5,6% d’augmentation. Reste à voir si 2020 confirmera ou non cette belle embellie.

Facebook Comments