Un événement : la vente Ribes

Un événement : la vente Ribes
D’après le thème de "Junon empruntant la ceinture de Vénus", 1783, Élisabeth Louise Vigée Le Brun.
Marché

Édouard de Ribes était docteur en sciences économiques et président général de la banque Rivaud et Compagnie, et il était devenu, entre autres titres, président de Pathé Cinéma et administrateur des Ciments français. Homme de lettres, décédé en 2013, il fut l’époux de la créatrice de mode Jacqueline de Beaumont, également productrice pour le théâtre et la télévision. Un couple souvent sous les projecteurs et aux hautes responsabilités, ce qui leur a permis d’acquérir, au fil des années, une impressionnante collection d’art et de mobilier du XVIIIe siècle, une passion venue de leurs ancêtres, eux-mêmes collectionneurs. Un véritable parangon de l’art de vivre à la française qui va, pourtant, être prochainement dispersé aux enchères par la maison de vente Sotheby’s.

Tel est le souhait de Jacqueline de Ribes, 90 ans, qui estime que tous ces meubles et objets d’art ont besoin de trouver un nouveau foyer où ils seront choyés comme elle et son mari l’ont fait auparavant. De quoi faire bien des heureux, au fil de ces 59 lots qui seront vendus en trois vacations les 11 et 12 décembre. On y retrouvera notamment des objets historiques qui ont appartenu à quatre rois : Louis XIV, Louis XV, Louis XVI et Charles X. Des objets de famille, aussi étonnant que cela puisse paraître. Parmi les lots les plus prestigieux, celui qui comportera une horloge en bronze patiné Louis XVI, qui vaut à elle seule entre 1 et 2 millions d’euros. Il y aura également des bronzes de la Couronne, dont l’un est estimé entre 2,5 et 5 millions d’euros. On pourra également acquérir des tableaux, comme Junon et Vénus d’Elisabeth Vigée-Le Brun ou Le Matin et Le Soir de Hubert Robert. Un événement pour l’art de vivre à la française, et pour l’art tout court.

Facebook Comments