Charlotte Perriand, une créatrice à la Fondation Louis Vuitton

Charlotte Perriand, une créatrice à la Fondation Louis Vuitton
Le Refuge Tonneau par Charlotte Perriand, copyright Cassina.
À voir

Jusqu’au 24 février 2020, à l’occasion des vingt ans de sa disparition, la Fondation Louis Vuitton met en avant l’une des créatrices les plus libres et originales que l’art contemporain ait connu, Charlotte Perriand, dans une exposition intitulée Le Monde nouveau de Charlotte Perriand. Née à Paris en 1903, elle collabore dès les années 1920 avec de grands noms tels que Le Corbusier, Jean Prouvé et Pierre Jeanneret, sur des réalisations d’ampleur pour l’époque comme la Villa Church à Ville d’Avray, la Cité du refuge de l’Armée du Salut, le Pavillon suisse de la Cité universitaire ou encore la Villa Savoye de Poissy.

On suit ainsi, tout le long de cette exposition chronologique, le parcours de cette artiste à la liberté de ton, de ses premières années à Saint-Sulpice jusqu’à la station des Arcs entre 1967 et 1979, point d’orgue de sa carrière. En véritable pionnière, acharnée à mettre en avant un nouvel art de vivre au sein du design du XXe siècle, elle est l’une des rares femmes à avoir réussi à se faire un nom dans un monde essentiellement masculin. On retrouve ainsi quelque 200 œuvres tout au long de cet événement, qu’elles soient signées exclusivement de sa main ou qu’elles soient le fruit d’une collaboration réussie à plusieurs, présentant une originalité toute particulière en termes de ligne, technique, courant de pensée. En regard, des œuvres d’art d’artistes qui ont accompagné son parcours, mais aussi des reconstitutions d’aménagements qu’elle avait créés tout spécialement, comme le Refuge Tonneau en 1938 ou la Maison au bord de l’eau en 1934.

Facebook Comments