Pierre et Gilles s’exposent à la Philharmonie de Paris

Pierre et Gilles s’exposent à la Philharmonie de Paris
À voir

Leur univers, coloré, pop et empreint de mythologie, a émergé il y a une quarantaine d’années. Le duo de photographes et plasticiens Pierre Commoy et Gilles Blanchard est à l’affiche de la Cité de la Musique, à la Philharmonie de Paris. Pierre et Gilles, la fabrique des idoles, réalisée avec leur collaboration, revient sur quatre décennies qui leur ont permis de célèbres portraits d’artistes et d’illustrer des pochettes iconiques.

A voir depuis le 20 novembre et jusqu’au 23 février, le parcours s’écoute autant qu’il se regarde. Un premier espace, en forme de kaléidoscope, réunit une galerie de portraits qui ont orné de nombreux albums et maxis des stars des années 1980. La scénographique permet ensuite de découvrir les liens existants entre Pierre & Gilles et le gotha disco et pop des années 1970-1980, notamment à l’époque de l’âge d’or du Palace, la boîte de nuit emblématique de cette époque transgressive et rythmée.

Un autre espace décrit la relation puissante qu’entretient le tandem à l’imagerie religieuse, dans la mesure où les tableaux de Pierre et Gilles, réalisés avec photos et aplats de peintures, réactualisent les codes de « l’icône ». Un aménagement inédit, près de là, montre un décorum de chambre d’un fan de Sylvie Vartan, entièrement imaginée par le duo.

Plus loin, d’autres portraits complètent le très panorama exhaustif de l’œuvre de ces trublions du kitsch, qui n’avait pas été mise à l’honneur depuis une dizaine d’années et une rétrospective organisée, alors, au Jeu de Paume.

Facebook Comments