On revit le Montmartre de la fin du 19e siècle

On revit le Montmartre de la fin du 19e siècle
"Nuit étoilée à Montmartre" par Eugène Grasset.
À voir

Si le public se presse actuellement à l’exposition consacrée à Toulouse-Lautrec au Grand Palais, les admirateurs du Montmartre de la fin du 19e et du début du 20e siècles, ont rendez-vous au Musée de Montmartre jusqu’au 19 janvier 2020, avec la découverte de l’impressionnante collection Weisman & Michel. Deux amoureux américains de cette période et de l’esprit Montmartre et qui n’ont eu de cesse de rechercher des œuvres des grands (et petits) noms qui ont fait de la Butte, le lieu incontournable de la liberté artistique. David E. Weisman et Jacqueline E. Michel ont ainsi réuni pendant plus de vingt ans des œuvres de Jules Chéret (à qui l’on devait les décors intérieurs du fameux Chat Noir), Albert Guillaume (et ses illustrations pour les chansons de cafés-concerts de l’époque), Bonnard, Faverot, Adolphe Willette (créateur de l’enseigne du Chat Noir) et bien entendu Henri de Toulouse-Lautrec et Suzanne Valadon qui dispose même d’une section entière qui lui est consacrée, avec 14 de ses œuvres présentées.

En tout, le public peut (re)découvrir 150 œuvres différentes, affiches, peintures, aquarelles, pastels, dessins, ou encore lithographies et journaux, au cours d’une scénographie sobre et esthétique, où essaime une multitude d’anecdotes (saviez-vous que le cabaret Au Lapin Agile s’intitule ainsi car son enseigne avait été confectionnée par le caricaturiste André Gill et que les aficionados de l’endroit avaient fini par l’associer au cabaret en surnommant ce dernier « Au Lapin à Gill » ?). Des œuvres issues de noms parfois oubliés, mais tout aussi émouvantes, voire davantage, que celles des artistes reconnus de cette époque tant fantasmée. Sans doute l’exposition de cette rentrée.

Tous les jours, de 10h à 18h.

Facebook Comments