Hergé continue d’enflammer les salles de vente

Hergé continue d’enflammer les salles de vente
Marché

Le vendredi 11 octobre dernier, s’est tenue la toute première vente aux enchères consacrée à la bande dessinée et à l’illustration par la maison Daniel Maghen, au sein de la Maison de l’Amérique latine. Une vente qui a attiré bien des curieux et des collectionneurs, puisque 94% des lots à vendre, ont trouvé preneur. D’autant que parmi les plus attendus, on retrouvait un dessin à l’encre de chine signé Hergé, issu de l’album L’Ile noire. Ce dessin date de 1938 et s’est retrouvé en couverture du 6e numéro du journal Le Petit vingtième. Le dessin était estimé à 300 000 euros et a été la pièce la plus âprement disputée, même s’il est parti en dessous de ce chiffre espéré, à « seulement » 264 000 euros. A ce jour, le record de vente pour une illustration signée Hergé est une double page de garde de ses albums, qui était partie pour plus de 2,65 millions d’euros.

Pour cette vente, Hergé a tout de même été le roi de la fête, puisque les six lots qui le concernaient ont été vendus à plus de 517 200 euros. Hergé n’était toutefois pas le seul artiste à être mis aux enchères ce jour-là. Etait également mis à l’honneur André Juillard (à qui on doit la saga Les 7 vies de l’Epervier), dont 29 lots sur 31 ont été vendus, engendrant 350 000 euros (au lieu de 230 000 euros en estimation). Autre grand dessinateur qui a remporté un vif succès, André Franquin dont une couverture des aventures de Spirou et Frantasio a trouvé preneur pour 191 000 euros. On retrouvait également des œuvres originales de Jean Giraud, Hugo Pratt, Jean-Pierre Gribat ou encore Enki Bilal. En tout, cette vente a permis de récolter plus de 2,4 millions d’euros. Un véritable succès à renouveler très prochainement.

Facebook Comments