Le street-art s’invite sur les colonnes du Palais Brongniart

Le street-art s’invite sur les colonnes du Palais Brongniart
À voir

Le palais Brongniart s’est paré d’une robe colorée et originale pour l’été ! Léa Degez, étudiante à l’EPSAA (École Professionnelle Supérieure d’Arts Graphiques) a conçu un immense trompe-l’œil qui orne les 14 colonnes de l’ancienne bourse de Paris jusqu’à la fin du mois d’août. Intitulé Ça tourne rond, l’œuvre mesurant 10 mètres de haut pour 35 de long, a été sélectionnée parmi 21 autres projets.

C’est à l’occasion de la première édition du Street Packing que la façade du Palais se voit transformer par cette œuvre éphémère et monumentale faite de tissus. L’application mobile Artivive permet même aux visiteurs de voir la façade en mouvement grâce à la réalité virtuelle. Cette collaboration entre la ville de Paris et l’EPSAA met à l’honneur le street art, avec l’objectif de rendre plus visible et connu du grand public ce lieu aujourd’hui centre des congrès, qui abrite déjà de nombreux événements ainsi que deux restaurants et une école.

Pour les étudiants de deuxième année de l’EPSAA, l’enjeu était de créer une œuvre rappelant l’histoire du palais tout en respectant la thématique de l’innovation. Le projet de Léa Degez est celui qui aura retenu l’attention du jury qui s’est réuni en mai dernier. C’est l’idée d’un engrenage illustrant le système de la bourse qui a inspiré cette jeune artiste. Si cet immense trompe-l’œil est la première œuvre exposée, ce ne sera toutefois pas la seule. Trois autres projets ont été sélectionnés par le jury et devraient être exposés par la suite.

Ça tourne rond – Léa Degez
Palais Brongniart
Visible jusqu’au 30 août

Facebook Comments