E-1027 : la villa ouvre ses portes pour l’été

E-1027 : la villa ouvre ses portes pour l’été
E-1027 (c) Manuel Bougot
À voir

À flanc de rocher, surplombant la Méditerranée, la villa E-1027 ouvre à nouveau ses portes pour des visites estivales avant de les refermer en octobre pour plusieurs mois. L’occasion de fêter les 90 ans de cette maison qui concentre un pan de l’histoire de l’architecture moderne. Imaginée et conçue par Eileen Gray en 1926, la villa E-1027 est la première réalisation de l’architecte irlandaise. Elle sera un refuge pour elle et son compagnon, l’architecte Jean Badovici.

À Roquebrune-Cap-Martin, entre Menton et Monaco, la villa est pensée comme un petit paquebot et obéit aux cinq règles de l’architecture moderne dictées par Le Corbusier qui, régulièrement invité par le couple, bâtira le fameux cabanon et cinq unités de camping près de la maison. Ces constructions constituent désormais un même site, le Cap Moderne, qui comprend également le bar-restaurant l’Étoile de mer. Épurée et fonctionnelle, la maison doit faciliter chacune des activités de ses habitants. Eileen Gray dessinera le mobilier qui s’y trouve parfois directement intégré, toujours présent aujourd’hui. Comme le reste de la maison, il doit être pratique et mobile.

Les peintures murales faites par Le Corbusier – et désapprouvées par Gray, qui ne vivait plus dans la maison lorsqu’elles ont été réalisées –  sont toujours visibles pour celles qui ont pu être restaurées. L’avant-garde et le génie de l’architecte irlandaise se sont parfois vus maltraités par les propriétaires qui se sont succédés dans la maison. Acquis par le Conservatoire du littoral il y a maintenant vingt ans, le site du Cap Moderne poursuit aujourd’hui la valorisation et la préservation de cette icône de l’architecture au bord de l’eau.

Villa E-1027
Visites sur réservation : capmoderne.com

Facebook Comments