Les oiseaux prennent leur envol à L’Ecole des Arts Joailliers

Les oiseaux prennent leur envol à L’Ecole des Arts Joailliers
À voir

Du 15 mai au 12 juillet, deux collections privées et des fonds de la Maison Van Ceel & Arpels sont à découvrir à l’Ecole des Arts Joailliers. Une sélection de broches qui a pour thème principal la représentation bijoutière des volatiles. D’autres œuvres patrimoniales, en lien avec ce sujet, seront également installées dans l’établissement.

Lieu de culture joaillière oblige, Les Paradis d’oiseaux comprend une part importante de bijoux de création. Baugrand, Cartier, Van Cleef & Arpels ou Mauboussin figureront en bonne place parmi les grandes signatures exposées. En parallèle, les visiteurs pourront confronter la représentation de ces créatures dans cette discipline avec les apports des peintres, graveurs et céramistes au sujet. Raison pour laquelle certaines pièces visibles, dont des toiles, des estampes et des éléments de vaisselle, seront issues des fonds du Musée national de céramique de Sèvres, du Musée des Arts Décoratifs ou encore du Museum national d’Histoire naturelle.

Les oiseaux sont apparus dans la joaillerie de façon prégnante à la fin du XIXè siècle. Le goût de l’époque est alors aux oiseaux naturalisés, que l’on peut voir dans des paradis d’oiseaux. Ces compositions ont fait fureur dans les intérieurs, inspirant également des objets d’art qui se sont progressivement affinés, respectant la morphologie et la grâce des animaux volants.

Autant symboliques que réalistes, les pièces exposées à L’Ecole des Art Joailliers diront donc toute l’inspiration qu’ont pu trouver les joailliers et artistes en levant les yeux au ciel et à l’écoute du mélodieux chant de quelques-unes de ses créatures aériennes !15