Hubside, Base : vive internet !

Hubside, Base : vive internet !
Marché  -   Perspective

Internet est devenu un paradoxe : ses excès, ses failles et ses dérives ne cessent d’être dénoncés, et malgré tout, il est devenu incontournable dans nos vies. Pourtant, il existe un autre Internet, préservé de la culture du « buzz », qui mise sur l’intelligence et la beauté. Des créateurs de sites Web comme Hubside ou des moteurs de recherche comme Base nous proposent justement un Web différent.

Cela devait marquer la naissance d’un monde nouveau, plus intelligent, plus libre, plus juste, plus créatif et solidaire. Quelques décennies plus tard, même les créateurs d’Internet semblent déçus. « Ce qui devait être un grand réseau d’échange et de connaissance sert en réalité à démultiplier les malversations, pour générer un peuple d’esclaves consentants », regrette amèrement François Belorgey, administrateur de l’Institut de recherches économiques et sociales sur les télécommunications (IREST).

Le spécialiste est bien placé pour en parler. Il a fait partie, dans les années 1990, de « ces petites mains qui ont contribué à développer Internet à ses débuts dans l’Hexagone », se souvient-il.

Une certaine fierté animait à l’époque ses collègues, qui croyaient contribuer à l’émergence d’un média qui permettrait aux gens de se parler plus facilement, d’échanger – gratuitement et librement – de nouvelles connaissances et de nouvelles idées pour rendre le monde meilleur, tout simplement.

Hélas, « cela a plutôt mal tourné », constate le chercheur en évoquant notamment ces géants du Web qui refusent de payer des taxes selon leurs chiffres d’affaires locaux tout en profitant de la déréglementation financière. Ou ces « réseaux sociaux » qui envahissent et monétisent la vie privée de leurs utilisateurs, souvent à leur insu. Sans oublier ces « communautés » qui pullulent et se renforcent à coup de fake news et autres manifestations de haine…

Hubside : un site Internet en quelques minutes

En somme, il semblerait que les élans d’optimisme qui avaient accompagné la naissance du Web ont laissé place à un regard utilitariste et désabusé sur ce formidable outil qu’est Internet. Devenu indispensable à nos vies, il est désormais paradoxalement aussi critiqué qu’il est utilisé quotidiennement par chacun d’entre nous.

Pourtant, de nombreuses initiatives, souvent méconnues, raniment l’esprit des pionniers du Web en mettant sur pied un réseau et des outils qui distillent un peu plus de beauté et d’intelligence dans nos sociétés. Grâce à Internet, la créativité, la culture et l’art ne sont plus l’apanage de quelques privilégiés. Comme le grand Andy Warhol l’avait annoncé, l’art est désormais accessible à tous ceux qui sont prêts à porter un regard attentif et mettre en commun ce qui se passe autour d’eux. De nombreuses personnes partagent sur la Toile, de manière spontanée et désintéressée, la beauté qu’elles perçoivent au quotidien. Et les outils qui permettent de le faire, même en absence de toute connaissance technique, se multiplient.

Lancée récemment, la plateforme française Hubside soutient et accompagne toutes ces personnes qui souhaitent transmettre une passion, partager une expertise ou annoncer en ligne un heureux événement. Hubside permet en effet de créer et personnaliser son site Internet en seulement quelques minutes. Il s’agit bien sûr de venir au secours des internautes, mais surtout du réseau Internet lui-même, en réinstaurant cet esprit du Web des origines, quand chaque internaute était appelé à s’approprier son outil et faire découvrir au monde son univers.

Secouer les esprits

De plus, de nombreux moteurs de recherche spécialisés dans l’information scientifique permettent aux scientifiques du monde entier d’échanger et faire avancer nos connaissances. À l’école, Internet et les nouvelles technologies favorisent le développement d’un « apprentissage plus personnalisé et des talents mieux détectés », notamment dans les pays en développement.

En matière de santé, l’usage d’objets connectés et la popularisation des dispositifs en ligne permettent aux patients et aux praticiens d’échanger plus rapidement et plus facilement, ce qui facilite la prise en charge, le diagnostic et le traitement des malades.

L’Internet révolutionne même le monde de l’art et contribue à enrichir nos expériences esthétiques. Pour Agathe Sorlet, l’une des plus importantes illustratrices françaises, « Instagram abolit les pistons » et contribue ainsi à démocratiser l’accès aux créateurs. Et même si certaines personnes continuent à voir « d’un mauvais œil » les artistes connectés, ces derniers ne cessent de secouer les esprits grâce aux possibilités offertes par les nouvelles technologies. « Nous avons un rapport trop complexé à l’art. Instagram rééquilibre les choses. C’est accessible, simple ; on n’est pas obligé d’aller au Louvre », explique l’illustratrice.

Les exemples de Base ou d’Hubside illustrent à quel point ce n’est pas Internet qui est en cause, mais l’utilisation que peuvent en faire les utilisateurs. Internet ne serait donc pas la cause de tensions et des dérives de nos sociétés, mais le simple révélateur.